21 mai 2022

3.4 La liturgie de l’existence
Jeudi 27 janvier 2022

Quiconque vous donne un verre d’eau en mon nom ne restera pas sans récompense, a dit Jésus (cf. Mc 9, 41). Ces petits gestes sont ceux que nous apprenons à la maison, en famille ; ils se perdent dans toutes les autres choses que nous faisons, cependant ils rendent chaque jour différent. Ce sont les simples choses faites par les mères et les grands-mères, par les pères et les grands-pères, par les enfants. Ce sont les petits signes de tendresse, d’affection et de compassion. Comme la soupe chaude que nous attendons avec impatience la nuit, ou bien le petit déjeuner attendant quelqu’un qui se lève tôt pour aller au travail. Des gestes familiers. Comme une bénédiction avant d’aller au lit, ou bien une étreinte à notre retour après une dure journée de travail. L’amour se montre par de petites choses, par l’attention aux petits signes quotidiens qui font que nous nous sentons chez nous. La foi grandit lorsqu’elle est vécue et avivée par l’amour. Voilà pourquoi nos familles, nos maisons, sont de vraies Églises domestiques. Elles sont le lieu approprié pour que la foi devienne vie, et que la vie devienne foi. (Pape François, homélie pour la messe de clôture de la rencontre des familles à Philadelphie, 27 septembre 2015)

18h15 / répétition de chants dans l’église
19h / messe
20h / dîner et soirée de formation
22h15 / Complies

Ouvert à tous les étudiants (18-25 ans) /penser à apporter son pique-nique/ 5 rue de l’Abbaye, Paris 6ème