27 janvier 2022

Les défis du transhumanisme

Schématiquement, les transhumanistes projettent d’améliorer les performances de l’humain, de modifier ses perceptions psychiques, de l’affranchir de son corps et de l’hybrider avec des robots. (…) nous aurons les moyens de transformer radicalement nos corps, grâce à des milliards de nanorobots qui circuleront dans notre sang ou dans notre cerveau, pour détruire les agents pathogènes, corriger les erreur de norte ADN, éliminer les toxines et effectuer toutes sortes d’autres tâches pour améliorer notre bien-être physique.

(…)La question qui doit mobiliser n’est pas d’être pour ou contre le transhumanisme, mais de se demander ce qui fait l’humanité de l’homme ?
(…)La gratuité et la capacité à donner, l’accueil de la fragilité comme réalité ontologique appelant une indéfectible solidarité, la vie intérieure, la place donnée à ceux qui ne sont pas ou plus « performants », la finitude comprise comme faisant partie du cycle de la vie, caractérisent aussi notre humanité.

J-G.XERRI, A quoi sert un Chrétien? ed.du Cerf

Formation largement ouverte aux étudiants (18-25 ans) par l’Espace Cardinal
18h15 : répétition des chants avec le « Pôle Yphonie » (dans St Germain-des-Prés)
19h : messe
20h : buffet dînatoire puis conférence au 5 rue de l’Abbaye
Participation aux frais
: 2€50