3 décembre 2022

« En Sorbonne, je voudrais répéter…

Le jeudi 26 Novembre 2015, le Pape François en visite en Afrique, disait aux jeunes de l’université de Nairobi, au Kenya :

« Ici, au cœur de cette Université, où les esprits et les cœurs des nouvelles générations sont formés, je lance un appel particulier aux jeunes de la nation. Que les grandes valeurs de la tradition africaine, la sagesse et la vérité de la Parole de Dieu, ainsi que le généreux idéalisme de votre jeunesse, vous guident dans l’engagement à former une société qui soit toujours plus juste, inclusive et respectueuse de la dignité humaine. Que les besoins des pauvres vous soient toujours à cœur ; rejetez tout ce qui conduit au préjugé et à la discrimination, parce que ces choses – nous le savons – ne sont pas de Dieu. »

Et voici que nous avons fêté le 3 décembre un autre François, jésuite lui aussi : François-Xavier. Alors en mission loin de France, il écrivait à propos des étudiants de Paris et particulière de la Sorbonne (dont il est un ancien) :

« Souvent la pensée me vient d’aller dans les écoles de chez nous, criant à pleine voix, comme un homme qui a perdu le jugement, et surtout à l’université de Paris. En Sorbonne, je voudrais répéter à tous ceux qui possèdent plus de science que de volonté de tâcher d’en tirer parti. Que d’âmes ne connaissent pas le chemin de la gloire et vont en enfer à cause de votre négligence! »

Deux époques, deux langages, mais le même appel à un joyeux engagement au service matériel et surtout spirituel de nos frères et sœurs.